AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PV Muggles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 127
Date d'inscription : 09/12/2009


NASTY & CRAZY Admin'
S.O.S HTML/CSS.

Voir le profil de l'utilisateur http://impe-test.forumactif.biz
MessageSujet: PV Muggles   Lun 14 Juin - 19:39

Dawn Temperance Hannigan ft Kaya Scodelario
Âge: 17 Ans
Sang: Sang-mêlée.
Groupe: Muggle.

Effrayée _ Peu Loquace _ Seule _ Forte
... Ma petite Histoire ...



© A[-]P
Hurle, pauvre conne, personne ne t’entendra.


Cette phrase, la jeune femme l’avait bien souvent entendue. Née d’un père qui la haïssait pour elle ne savait quelle raison. Elle aurait pu savoir, bien sûr que sa mère était une sorcière et qu’il ne l’avait pas su avant la naissance de la petite. Elle le lui avait dit à ce moment là. Car elle était malade. Extrêmement malade et qu’il fallait qu’il sache. Au cas où. Car la petite aurait sûrement hérité de ses dons. Alors, une fois arrivée à la maison, elle lui avait tout dit, tout expliqué. Sauf qu’il n’avait pu admettre ça. Un monde autre qu’il n’aurait jamais imaginé, lui et son esprit fermé. Alors il n’aurait pas pu comprendre. Elle était un monstre, voilà tout. Une dispute. La femme était partie, presque chassée. Et la petite était restée dans les mains de ce porc. Car, de toute manière, sa mère mourut quelques semaines plus tard. Pas de quoi trouver une bonne famille à qui la confier. Alors la petite était sortie et avait grandi dans une atmosphère lugubre, sombre et violente. Il y avait bien sa voisine qui avait beaucoup veillé sur elle. Mais lorsqu’elle disparu à son tour, quand la jeune fille eut 13 ans, sa vie devint un enfer. Son père avait semblé perdre complètement l’esprit. Un fou, un dément, et qui comptait laisser sortir sa rage et sa frustration sur elle, ne cessant de répéter qu’elle était un monstre. Pas de magie, jamais. Pourtant, elle était bien une sorcière. Mais ça, elle ne le sut pas à cet instant. Et puis, il y eut des bruits dans la rue. De nombreux bruits de fracas. Des sorciers étaient venus. Pas pour elle, non. Pour les moldus, pour jouer. Pourquoi ici, pourquoi ce jour, qu’est-ce qu’elle en savait ? Elle vit son père se fendre en deux et se recroquevilla dans un coin de cette chambre qu’elle haïssait, où elle s’était fait battre un nombre incalculable de fois, où un homme avait joué avec son corps, un de ses amis. Lui avait regardé en riant. Et ils étaient arrivés, et l’avaient prise. Pour jouer, eux aussi. Car ils la voyaient comme une moldue qui leur servirait d’esclave dans cette école où les choses allaient tellement de travers. Une école de sorcellerie. Là où elle aurait dû aller depuis toujours. Là où elle se comprendrait peut-être elle-même mais où elle ne risquait pas d’acquérir la confiance en l’humain.
De nouveaux coups, elle y était habituée. Mais combien suivront ?

Et pouvaient-ils lui faire ce qu’ils avaient fait à son père ? Que pouvaient ils faire exactement ?

... Mes Fréquentations ...


Aileen H. Rowe - Michelle Trachtenberg - (Serdaigle)
  • La jeune femme est tombée sur elle par hasard. Elle sait que c'est une sorcière, et pour cause elle l'a vue utiliser ses pouvoirs devant elle... Aileen l'apprécie particulièrement et a bien l'intention de lui faire comprendre qu'elle est comme elle.



Code:
<div class="cadrepv"><img src="http://img8.hostingpics.net/pics/6114811.jpg" class="imgpv"><div class="titrepv">Dawn Temperance Hannigan [i]ft[/i] [b]Kaya Scodelario [/b]</div> [b][u]Âge[/u][/b]:  17 Ans
[b][u]Sang[/u][/b]: Sang-mêlée.
[b][u]Groupe[/u][/b]: Muggle.

[center]Effrayée _ Peu Loquace _ Seule _ Forte[/center]
</div></div><div style="margin-left: 45px; margin-right: 45px; font-family: Georgia; font-size: 16px; text-transform: uppercase; letter-spacing: 4px; line-height: 5px; text-align: center; background-color: #181010;">[color=#A97E7E]... Ma petite Histoire ... [/color]</div>

<table align="center" style="width:80%; font-family:calibri; font-size:11px"><td style="padding-right:15px" align="center"><img src="http://img8.hostingpics.net/pics/7032692.jpg" style="border:#604040 solid 5px; -moz-border-radius:8px;">
[size=9]©️ A[-]P[/size]</td><td><div style="width:95%; height:350px; overflow:auto; padding:10px;">[i][right] Hurle, pauvre conne, personne ne t’entendra.[/right][/i]

Cette phrase, la jeune femme l’avait bien souvent entendue. Née d’un père qui la haïssait pour elle ne savait quelle raison. Elle aurait pu savoir, bien sûr que sa mère était une sorcière et qu’il ne l’avait pas su avant la naissance de la petite. Elle le lui avait dit à ce moment là. Car elle était malade. Extrêmement malade et qu’il fallait qu’il sache. Au cas où. Car la petite aurait sûrement hérité de ses dons. Alors, une fois arrivée à la maison, elle lui avait tout dit, tout expliqué. Sauf qu’il n’avait pu admettre ça. Un monde autre qu’il n’aurait jamais imaginé, lui et son esprit fermé. Alors il n’aurait pas pu comprendre. Elle était un monstre, voilà tout. Une dispute. La femme était partie, presque chassée. Et la petite était restée dans les mains de ce porc. Car, de toute manière, sa mère mourut quelques semaines plus tard. Pas de quoi trouver une bonne famille à qui la confier. Alors la petite était sortie et avait grandi dans une atmosphère lugubre, sombre et violente. Il y avait bien sa voisine qui avait beaucoup veillé sur elle. Mais lorsqu’elle disparu à son tour, quand la jeune fille eut 13 ans, sa vie devint un enfer. Son père avait semblé perdre complètement l’esprit. Un fou, un dément, et qui comptait laisser sortir sa rage et sa frustration sur elle, ne cessant de répéter qu’elle était un monstre. Pas de magie, jamais. Pourtant, elle était bien une sorcière. Mais ça, elle ne le sut pas à cet instant. Et puis, il y eut des bruits dans la rue. De nombreux bruits de fracas. Des sorciers étaient venus. Pas pour elle, non. Pour les moldus, pour jouer. Pourquoi ici, pourquoi ce jour, qu’est-ce qu’elle en savait ? Elle vit son père se fendre en deux et se recroquevilla dans un coin de cette chambre qu’elle haïssait, où elle s’était fait battre un nombre incalculable de fois, où un homme avait joué avec son corps, un de ses amis. Lui avait regardé en riant. Et ils étaient arrivés, et l’avaient prise. Pour jouer, eux aussi. Car ils la voyaient comme une moldue qui leur servirait d’esclave dans cette école où les choses allaient tellement de travers. Une école de sorcellerie. Là où elle aurait dû aller depuis toujours. Là où elle se comprendrait peut-être elle-même mais où elle ne risquait pas d’acquérir la confiance en l’humain.
De nouveaux coups, elle y était habituée. Mais combien suivront ?

Et pouvaient-ils lui faire ce qu’ils avaient fait à son père ? Que pouvaient ils faire exactement ? </div></td></table>

<div style="margin-left: 45px; margin-right: 45px; font-family: Georgia; font-size: 16px; text-transform: uppercase; letter-spacing: 4px; line-height: 5px; text-align: center; background-color: #181010;">[color=#A97E7E]... Mes Fréquentations ... [/color]</div><blockquote><blockquote>

▬ <a href="http://impero.superforum.fr/eleves-repartis-moldus-f89/aileen-h-rowe-t12.htm" class="esha">Aileen H. Rowe - Michelle Trachtenberg</a> - (Serdaigle)
[list][*]La jeune femme est tombée sur elle par hasard. Elle sait que c'est une sorcière, et pour cause elle l'a vue utiliser ses pouvoirs devant elle... Aileen l'apprécie particulièrement et a bien l'intention de lui faire comprendre qu'elle est comme elle. [/list]

</blockquote></blockquote>
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 127
Date d'inscription : 09/12/2009


NASTY & CRAZY Admin'
S.O.S HTML/CSS.

Voir le profil de l'utilisateur http://impe-test.forumactif.biz
MessageSujet: Re: PV Muggles   Lun 14 Juin - 20:09

Jude Honey Mirrow ft Jessica Stam
Âge: 16 ans
Sang: Moldu
Groupe: Muggles

Détruite _ Joueuse _ Provocante _ Perdue _ Refuse de s'écrouler _ Envieuse _ Blessée
... Ma petite Histoire ...



© A[-]P
Rien n’aurait dû se passer comme ça. Vraiment rien; non. La jeune femme avait pourtant eut une vie posée, calme et normal jusqu’à présent. Une famille aimante, une petite sœur qu’elle adorait, un grand frère qu’elle vénérait. Une ambiance calme chez elle et de bonnes notes. Bref, la petite vivait dans l’une de ces grandes maisons où tout semble parfait. Sauf que rien ne l’était et qu’elle ne le savait pas. Son frère savait lui bien sûr. Mais il ne disait rien, faisait toujours comme si tout allait parfaitement bien. Mais c’était faux et ça le serait toujours. En effet, son père trompait sa mère et celle-ci l’apprit au jour des 12ans de la petite. 12, et pas de lettres. Non, la gamine n’avait jamais montré signe de quoi que ce soit. Ça n’était pas une sorcière et personne dans sa famille l’était. Mais son frère connaissait l’existence de cet autre monde. Une erreur d’adolescente qui l’avait aimé et qui avait dit qui elle était. Pourtant, il n’avait jamais rien dit à personne, comprenant parfaitement l’importance que tout ça pouvait avoir. Sauf que ce jour là, il aurait voulu savoir comment faire. Car il était allé voir sa sœur, la petite Jude à la sortie des cours. Elle avait fini deux heures plus tôt, il lui fallait un adulte pour la faire sortir, il s’était débrouillé. C’était toujours comme ça entre eux. Très proches. Et puis, elle devenait une ado, il lui fallait faire des conneries et réussir à sortir grâce au baratin de son frère était quelque chose qu’elle adorait chez lui. Sa manière de tous les entubés… si seulement elle avait sut faire la même chose.. Mais timide et loin d’être sûre d’elle, elle n’aurait jamais pu faire ça. Pourtant, ce jour là, elle aurait largement préférer passer toute sa vie dans son école. Pour toujours et ne pas rentrer chez elle. Ne pas voir. Ne pas savoir.

Ne pas comprendre que sa mère avait tuer son père et que sa petite sœur était tombée des escaliers. Ne pas comprendre que sa mère s’était tirer une balle en les voyant arriver avec un simple « désolé ». C’est quoi une excuse dans une vie exactement ? C’était bon, c’était fini ? Sa suffisait à tout excuser ? La suite était simple, son frère avait essayer de la sortir de tout ça, qu’elle ne sombre pas dans la folie. Sauf qu’il ne pouvait pas s’occuper à lui tout seul d’une enfant qui devenait turbulente comme elle. Alors, dans le minable petit appart’ qu’ils avaient récupérer puisque lui était majeur et qu’il avait tout abandonner pour ses études, les hurlements s’étaient enchainés. Alors ils s’étaient éloignés, sortant chacun de leur côté tard le soir, dans des coins qu’ils n’auraient pas dû connaitre, s’éloignant peut à peu d’un chemin qui aurait dû être le leur. La drogue, les boissons, les fêtes.

La merde.

Et un jour, il n’était pas revenu. Trop d’abus. Il avait fait le con. Juste un peu plus qu’elle. Alors il était à l’hôpital et elle à la rue. Elle s’était démerdée comme elle le pouvait. Sans lui. Déchirure.

Ce fut le jour de sa mort que sa vie changea de nouveaux complètement.

« Tu sais quoi Jude. Il y a un secret que je voudrais te dire. T’en fais pas, on va s’en sortir. Après tout, la magie, ça peu exister non ? »

Une phrase, anodine était revenue à sa mémoire. Mais ils ne s’en étaient pas sortis. Et elle était seule. Absolument seule. Alors la jeune femme était allée au métro, pour le prendre et aller n’importe ou, quelque part qui ne soit pas ici. S’éloigner, se faire une autre vie. Ne pas pleurer. Ce fut alors que, lorsque cette phrase semblait la hanter, murmurant et chuchotant à ses oreilles de douloureuses vérités, que la jeune femme l’aperçu lui. Un jeune homme, asiatique, calme, le teint pâle, les yeux d’une sombre profondeur qui la fixait. Bien elle, personne d’autre et ça, elle le savait. Ils étaient sur des rives opposés des rails du métro et, lorsque le train passa à cet instant, deux personnes se jetèrent en dessous. Deux personnes qui l’entouraient lui. Mais il ne broncha pas, même si une goutte de sang avait atteint sa joue au passage. Et elle non plus. Échange silencieux alors qu’ils s’observaient à travers les wagons à pleine vitesse. Et lorsqu’il n’y eut plus rien a les séparer; il apparu à ses côtés.

Comme par magie.

Et, elle le savait parfaitement, il était là pour l’emmener dans cet endroit dont elle avait rêvé. Ou elle pourrait tout recommencer.

On ne grandit que par la souffrance. Alors ce lieu ne pourrait être idyllique. Il l’amènerait en enfer et elle ne pourrait rien y faire.

Il s'appelait Kazuo et elle ne le sut pas.

... Mes Fréquentations ...


Kazuo Savage - Ruki (The GazettE) - (Supérieur)
  • C'est lui qui l'a amenée à Poudlard.




Code:
<div class="cadrepv"><img src="http://img8.hostingpics.net/pics/5781154.jpg" class="imgpv"><div class="titrepv">Jude Honey Mirrow [i]ft[/i] [b]Jessica Stam[/b]</div> [b][u]Âge[/u][/b]:  16 ans
[b][u]Sang[/u][/b]: Moldu
[b][u]Groupe[/u][/b]: Muggles

[center]Détruite _ Joueuse _ Provocante _ Perdue _ Refuse de s'écrouler _ Envieuse _ Blessée[/center]
</div></div><div style="margin-left: 45px; margin-right: 45px; font-family: Georgia; font-size: 16px; text-transform: uppercase; letter-spacing: 4px; line-height: 5px; text-align: center; background-color: #181010;">[color=#A97E7E]... Ma petite Histoire ... [/color]</div>

<table align="center" style="width:80%; font-family:calibri; font-size:11px"><td align="center" style="padding-right:15px"><img src="http://img8.hostingpics.net/pics/2506083.jpg" style="border:#604040 solid 5px; -moz-border-radius:8px;">
[size=9]©️ A[-]P[/size]</td><td><div style="width:95%; height:350px; overflow:auto; padding:10px;"> Rien n’aurait dû se passer comme ça. Vraiment rien; non. La jeune femme avait pourtant eut une vie posée, calme et normal jusqu’à présent. Une famille aimante, une petite sœur qu’elle adorait, un grand frère qu’elle vénérait. Une ambiance calme chez elle et de bonnes notes. Bref, la petite vivait dans l’une de ces grandes maisons où tout semble parfait. Sauf que rien ne l’était et qu’elle ne le savait pas. Son frère savait lui bien sûr. Mais il ne disait rien, faisait toujours comme si tout allait parfaitement bien. Mais c’était faux et ça le serait toujours. En effet, son père trompait sa mère et celle-ci l’apprit au jour des 12ans de la petite. 12, et pas de lettres. Non, la gamine n’avait jamais montré signe de quoi que ce soit. Ça n’était pas une sorcière et personne dans sa famille l’était. Mais son frère connaissait l’existence de cet autre monde. Une erreur d’adolescente qui l’avait aimé et qui avait dit qui elle était. Pourtant, il n’avait jamais rien dit à personne, comprenant parfaitement l’importance que tout ça pouvait avoir. Sauf que ce jour là, il aurait voulu savoir comment faire. Car il était allé voir sa sœur, la petite Jude à la sortie des cours. Elle avait fini deux heures plus tôt, il lui fallait un adulte pour la faire sortir, il s’était débrouillé. C’était toujours comme ça entre eux. Très proches. Et puis, elle devenait une ado, il lui fallait faire des conneries et réussir à sortir grâce au baratin de son frère était quelque chose qu’elle adorait chez lui. Sa manière de tous les entubés… si seulement elle avait sut faire la même chose.. Mais timide et loin d’être sûre d’elle, elle n’aurait jamais pu faire ça. Pourtant, ce jour là, elle aurait largement préférer passer toute sa vie dans son école. Pour toujours et ne pas rentrer chez elle. Ne pas voir. Ne pas savoir.

Ne pas comprendre que sa mère avait tuer son père et que sa petite sœur était tombée des escaliers. Ne pas comprendre que sa mère s’était tirer une balle en les voyant arriver avec un simple « désolé ». C’est quoi une excuse dans une vie exactement ? C’était bon, c’était fini ? Sa suffisait à tout excuser ? La suite était simple, son frère avait essayer de la sortir de tout ça, qu’elle ne sombre pas dans la folie. Sauf qu’il ne pouvait pas s’occuper à lui tout seul d’une enfant qui devenait turbulente comme elle. Alors, dans le minable petit appart’ qu’ils avaient récupérer puisque lui était majeur et qu’il avait tout abandonner pour ses études, les hurlements s’étaient enchainés. Alors ils s’étaient éloignés, sortant chacun de leur côté tard le soir, dans des coins qu’ils n’auraient pas dû connaitre, s’éloignant peut à peu d’un chemin qui aurait dû être le leur. La drogue, les boissons, les fêtes.

La merde.

Et un jour, il n’était pas revenu. Trop d’abus. Il avait fait le con. Juste un peu plus qu’elle. Alors il était à l’hôpital et elle à la rue. Elle s’était démerdée comme elle le pouvait. Sans lui. Déchirure.

Ce fut le jour de sa mort que sa vie changea de nouveaux complètement.

[i]« Tu sais quoi Jude. Il y a un secret que je voudrais te dire. T’en fais pas, on va s’en sortir. Après tout, la magie, ça peu exister non ? »[/i]

Une phrase, anodine était revenue à sa mémoire. Mais ils ne s’en étaient pas sortis. Et elle était seule. Absolument seule. Alors la jeune femme était allée au métro, pour le prendre et aller n’importe ou, quelque part qui ne soit pas ici. S’éloigner, se faire une autre vie. Ne pas pleurer. Ce fut alors que, lorsque cette phrase semblait la hanter, murmurant et chuchotant à ses oreilles de douloureuses vérités, que la jeune femme l’aperçu lui. Un jeune homme, asiatique, calme, le teint pâle, les yeux d’une sombre profondeur qui la fixait. Bien elle, personne d’autre et ça, elle le savait. Ils étaient sur des rives opposés des rails du métro et, lorsque le train passa à cet instant, deux personnes se jetèrent en dessous. Deux personnes qui l’entouraient lui. Mais il ne broncha pas, même si une goutte de sang avait atteint sa joue au passage. Et elle non plus. Échange silencieux alors qu’ils s’observaient à travers les wagons à pleine vitesse. Et lorsqu’il n’y eut plus rien a les séparer; il apparu à ses côtés.

Comme par magie.

Et, elle le savait parfaitement, il était là pour l’emmener dans cet endroit dont elle avait rêvé. Ou elle pourrait tout recommencer.

On ne grandit que par la souffrance. Alors ce lieu ne pourrait être idyllique. Il l’amènerait en enfer et elle ne pourrait rien y faire.

Il s'appelait Kazuo et elle ne le sut pas. </div></td></table>

<div style="margin-left: 45px; margin-right: 45px; font-family: Georgia; font-size: 16px; text-transform: uppercase; letter-spacing: 4px; line-height: 5px; text-align: center; background-color: #181010;">[color=#A97E7E]... Mes Fréquentations ... [/color]</div><blockquote><blockquote>

▬ <a href="http://impero.superforum.fr/adultes-engages-f106/kazuo-savage-_-yokai-t61.htm" class="esha">Kazuo Savage - Ruki (The GazettE)</a> - (Supérieur)
[list][*] C'est lui qui l'a amenée à Poudlard. [/list].


</blockquote></blockquote>
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 127
Date d'inscription : 09/12/2009


NASTY & CRAZY Admin'
S.O.S HTML/CSS.

Voir le profil de l'utilisateur http://impe-test.forumactif.biz
MessageSujet: Re: PV Muggles   Mer 16 Juin - 15:06

Kate Joke Miller ft Natalia Vodianova
Âge: 18 Ans
Sang: Moldu
Groupe: Muggle

Ambitieuse _ Forte _ Provocante _ Attirante _ Manipulatrice _ Fière_ Malicieuse
... Ma petite Histoire ...



© Marek.
Deux petites filles étaient nées ce soir là. Deux petite filles dans cette chambre d’accouchement et un petit garçon dans une autre. Les parents habitaient dans la même rue, face à face et les enfants grandirent ensembles. Les jumelles si elles n’avaient pas des caractères similaires ne se quittaient pourtant guère, et le jeune homme ne les lâcha pas un jour jusqu’à leur entrée au collège où ils suivirent des enseignements différents. Les parents séparés des deux jeunes filles n’ont cesser de leur poser des ennuis, les trainant d’un côté à l’autre de la région pour les garder chacun leur tour. De quoi les rendre dingue, oui, surtout étant donné que leur père était tombé en grave dépression et que leur mère ne semblait s’en soucier plus que ça, trop occupée à jouir de ses nouvelles libertés avec un certain Aaron qui aurait bien aimé être seul avec la jolie mère plutôt que de devoir se coltiner les gamines aussi souvent. Alors les deux jeunes filles avaient fini par retrouver leur ancienne maison le plus souvent dans le mois. Près de cet ami qui leur manquait à toutes les deux. Siley. Qui n’avait cessé d’être là, taisant ses propres problèmes pour rendre le sourire aux deux jeune femmes.

Et puis leur père était entré en maison spécialisée. Et elles étaient restées dans cette petite maison toutes seules. Parce qu’elles n’avaient pas voulu rentré.. Et qu’elles n’avaient pas informer leur mère de ce qu’il s’était passé. Juste pour savoir quand elle demanderait… mais elle ne le fit jamais.

Mais le sourire en question, il n’apparu que chez l’une d’elles. Grandissant, la jolie Kate s’était affirmée. Provocante. Chacun se débrouille comme il veut pour encaisser les coups. Ça avait été sa manière. Depuis un moment déjà, elle s’était éloignée des deux autres pour rejoindre des bandes moins sérieuses diront nous. Dévoltés plongeants, fringues provocantes, couleurs flash, sourire aguicheur. Elle jouait avec le feu et le savait parfaitement. Et puis, il y avait ça, sa sœur était devenue étrange, plus lointaine, plus violente. Bref, elle ne voulait plus être considérée comme une enfant, et, bientôt, la chose ne fut plus faite. Quelques coups de leur beau père à son égard. Elle s’était contentée de sourire mauvaisement, riant à l’injure. Qu’il aille se faire foutre. Elle voulait juste avoir sa vie. S’amuser un peut plus loin que les habituels étudiants de son âge. Et, après tout, arrivée au Lycée, sa sœur s’était mise à disparaitre la plus grande partie du temps. La magie ça n’existe pas. Une conversation qu’elles avaient eut à 11ans quand la petite lui avait dit qu’elle savait faire toute sorte de chose. Mais elle n’y croyait pas. Sa sœur était une idiote qui ne savait pas s’amuser. Bien sûr, elle l’aimait. Mais cet amour s’était transformé en dédain au fur et à mesure des années. Alors, étrangement, elle s’était de nouveau rapprochée de Siley, sortant avec lui durant une certaine période. Mais lui aussi l’ennuyait. Elle voulait jouer; encore un peut plus avec le feu.

Sauf qu’elle avait fini par se brûler.

Frappée par celui avec lequel elle sortait, blessée par la nature humaine. Blessée par celle de l’homme qui s’était amusé avec ses sentiments et puis qui n’avait sut contenir la colère à son égard. Cette fois, il lui apparu une ombre du passé. À nouveau, le jeune homme qui l’avait sorti de là. Blessé par la bataille, il l’avait ramener chez lui alors qu’elle commençait à délirer à cause de ce qu’elle avait prit ce jour là. Et pourtant, malgré ce coup, malgré la claque, elle avait continué dans ce sens là. Mais elle savait qui elle était, forte et déterminée, elle ne se ferait pas avoir une deuxième fois. Aguicheuse, fière, offensante, elle avait réduis à néant cet homme avec ses répliques cinglantes et ses coups parfaits. Elle les ensorcelaient tout simplement. Et lui avait cru l’avoir. Alors il en eut payer le prix fort. Un meurtre. Par ces hommes qui étaient de son côté pour un sourire de sa part. elle jouait bien son jeu, c’était évident. Manipulatrice parfaite. L’homicide avait été posé sur la tête de cet homme. Prison. Il s’y était pendu.

Mais lorsqu’un homme était arrivé ce jour là et qu’il l’avait plaqué au sol d’un sort, la jeune femme avait bien été forcée d’accepter l’évidence. La magie existait. La gosse qu’elle était s’était plantée. Endoloris. Ce que cette formule signifiait, elle l’apprit bien vite. Et pourtant, lorsque le supplice fut terminé, ce fut en souriant qu’elle se releva. Les cheveux en batailles, le bouton du chemisier arraché. Il ne lui avait plus fait de mal mais elle lui avait fait du bien.

Alors elle était arrivée sans trop de dommages à Poudlard et s’était même trouvé un protecteur. Toujours débrouillarde, elle s’amusait un peut plus encore, étrangement. Et devinez qui avait été du voyage pour se trouver avec elle dans cette nouvelle cage ? Ce cher ami d’enfance. Sauf qu’il avait bien plus souffert qu’elle. Protecteur et attachant, elle l’avait toujours beaucoup aimé. Mais il lui fallait de quoi être protégée, elle n’avait pas de magie qui battait dans ses veines. Et lui non plus. Et il la protègerait en cas de problème, elle le savait. Et elle en était désolée. Mais plus jamais, non, plus jamais il ne fallait que quelqu’un la prenne pour une gosse dont on pouvait abuser. Car son beau père n’avait pas fait que la frapper. Et qu’il y avait une raison à ce brutal changement d’attitude. S’affirmer, bien assez pour qu’il n’ose plus jamais. Il aimait les gosses ? Et bien elle n’en était pas une, qu’il reste sur sa mère.

L’histoire ne se répèterait pas. Elle était forte à présent.

Et, en effet, manipulatrice en chef, la jeune femme s’était étrangement affirmée aux yeux de certains supérieurs qui la laissaient donc tranquille. Ou du moins, à peut près.

I dont smile for happyness… yet i’m not broken.

I never cry..

... Mes Fréquentations ...


Sovannh Ivory Miller - Natalia Vodianova - (Gryffindor)
  • Sovannh est la sœur jumelle de la demoiselle.


Siley Mike Kalahann - Avatar - ( Pv en Construction )
  • Ami d'enfance.



Code:
<div class="cadrepv"><img src="http://img7.hostingpics.net/pics/9668145.jpg" class="imgpv"><div class="titrepv">Kate Joke Miller[i] ft[/i] [b]Natalia Vodianova [/b]</div> [b][u]Âge[/u][/b]:  18 Ans
[b][u]Sang[/u][/b]: Moldu
[b][u]Groupe[/u][/b]: Muggle

[center]Ambitieuse _ Forte _ Provocante _ Attirante _ Manipulatrice _ Fière_ Malicieuse[/center]
</div></div><div style="margin-left: 45px; margin-right: 45px; font-family: Georgia; font-size: 16px; text-transform: uppercase; letter-spacing: 4px; line-height: 5px; text-align: center; background-color: #181010;">[color=#A97E7E]... Ma petite Histoire ... [/color]</div>

<table align="center" style="width:80%; font-family:calibri; font-size:11px"><td style="padding-right:15px" Align="center"><img src="http://i35.tinypic.com/5lopid.png" style="border:#604040 solid 5px; -moz-border-radius:8px;">
[size=9]©️ Marek.[/size]</td><td><div style="width:95%; height:350px; overflow:auto; padding:10px;"> Deux petites filles étaient nées ce soir là. Deux petite filles dans cette chambre d’accouchement et un petit garçon dans une autre. Les parents habitaient dans la même rue, face à face et les enfants grandirent ensembles. Les jumelles si elles n’avaient pas des caractères similaires ne se quittaient pourtant guère, et le jeune homme ne les lâcha pas un jour jusqu’à leur entrée au collège où ils suivirent des enseignements différents. Les parents séparés des deux jeunes filles n’ont cesser de leur poser des ennuis, les trainant d’un côté à l’autre de la région pour les garder chacun leur tour. De quoi les rendre dingue, oui, surtout étant donné que leur père était tombé en grave dépression et que leur mère ne semblait s’en soucier plus que ça, trop occupée à jouir de ses nouvelles libertés avec un certain Aaron qui aurait bien aimé être seul avec la jolie mère plutôt que de devoir se coltiner les gamines aussi souvent. Alors les deux jeunes filles avaient fini par retrouver leur ancienne maison le plus souvent dans le mois. Près de cet ami qui leur manquait à toutes les deux. Siley. Qui n’avait cessé d’être là, taisant ses propres problèmes pour rendre le sourire aux deux jeune femmes.

Et puis leur père était entré en maison spécialisée. Et elles étaient restées dans cette petite maison toutes seules. Parce qu’elles n’avaient pas voulu rentré.. Et qu’elles n’avaient pas informer leur mère de ce qu’il s’était passé. Juste pour savoir quand elle demanderait… mais elle ne le fit jamais.

Mais le sourire en question, il n’apparut que chez l’une d’elles. Grandissant, la jolie Kate s’était affirmée. Provocante. Chacun se débrouille comme il veut pour encaisser les coups. Ça avait été sa manière. Depuis un moment déjà, elle s’était éloignée des deux autres pour rejoindre des bandes moins sérieuses diront nous. Dévoltés plongeants, fringues provocantes, couleurs flash, sourire aguicheur. Elle jouait avec le feu et le savait parfaitement. Et puis, il y avait ça, sa sœur était devenue étrange, plus lointaine, plus violente. Bref, elle ne voulait plus être considérée comme une enfant, et, bientôt, la chose ne fut plus faite. Quelques coups de leur beau père à son égard. Elle s’était contentée d'un sourire mauvais, riant à l’injure. Qu’il aille se faire foutre. Elle voulait juste avoir sa vie. S’amuser un peut plus loin que les habituels étudiants de son âge. Et, après tout, arrivée au Lycée, sa sœur s’était mise à disparaitre la plus grande partie du temps. La magie ça n’existe pas. Une conversation qu’elles avaient eut à 11ans quand la petite lui avait dit qu’elle savait faire toute sorte de chose. Mais elle n’y croyait pas. Sa sœur était une idiote qui ne savait pas s’amuser. Bien sûr, elle l’aimait. Mais cet amour s’était transformé en dédain au fur et à mesure des années. Alors, étrangement, elle s’était de nouveau rapprochée de Siley, sortant avec lui durant une certaine période. Mais lui aussi l’ennuyait. Elle voulait jouer; encore un peut plus avec le feu.

Sauf qu’elle avait fini par se brûler.

Frappée par celui avec lequel elle sortait, blessée par la nature humaine. Blessée par celle de l’homme qui s’était amusé avec ses sentiments et puis qui n’avait sut contenir la colère à son égard. Cette fois, il lui apparu une ombre du passé. À nouveau, le jeune homme qui l’avait sorti de là. Blessé par la bataille, il l’avait ramener chez lui alors qu’elle commençait à délirer à cause de ce qu’elle avait prit ce jour là. Et pourtant, malgré ce coup, malgré la claque, elle avait continué dans ce sens là. Mais elle savait qui elle était, forte et déterminée, elle ne se ferait pas avoir une deuxième fois. Aguicheuse, fière, offensante, elle avait réduis à néant cet homme avec ses répliques cinglantes et ses coups parfaits. Elle les ensorcelaient tout simplement. Et lui avait cru l’avoir. Alors il en eut payer le prix fort. Un meurtre. Par ces hommes qui étaient de son côté pour un sourire de sa part. elle jouait bien son jeu, c’était évident. Manipulatrice parfaite. L’homicide avait été posé sur la tête de cet homme. Prison. Il s’y était pendu.

Mais lorsqu’un homme était arrivé ce jour là et qu’il l’avait plaqué au sol d’un sort, la jeune femme avait bien été forcée d’accepter l’évidence. La magie existait. La gosse qu’elle était s’était plantée. Endoloris. Ce que cette formule signifiait, elle l’apprit bien vite. Et pourtant, lorsque le supplice fut terminé, ce fut en souriant qu’elle se releva. Les cheveux en batailles, le bouton du chemisier arraché. Il ne lui avait plus fait de mal mais elle lui avait fait du bien.

Alors elle était arrivée sans trop de dommages à Poudlard et s’était même trouvé un protecteur. Toujours débrouillarde, elle s’amusait un peut plus encore, étrangement. Et devinez qui avait été du voyage pour se trouver avec elle dans cette nouvelle cage ? Ce cher ami d’enfance. Sauf qu’il avait bien plus souffert qu’elle. Protecteur et attachant, elle l’avait toujours beaucoup aimé. Mais il lui fallait de quoi être protégée, elle n’avait pas de magie qui battait dans ses veines. Et lui non plus. Et il la protègerait en cas de problème, elle le savait. Et elle en était désolée. Mais plus jamais, non, plus jamais il ne fallait que quelqu’un la prenne pour une gosse dont on pouvait abuser. Car son beau père n’avait pas fait que la frapper. Et qu’il y avait une raison à ce brutal changement d’attitude. S’affirmer, bien assez pour qu’il n’ose plus jamais. Il aimait les gosses ? Et bien elle n’en était pas une, qu’il reste sur sa mère.

L’histoire ne se répèterait pas. Elle était forte à présent.

Et, en effet, manipulatrice en chef, la jeune femme s’était étrangement affirmée aux yeux de certains supérieurs qui la laissaient donc tranquille. Ou du moins, à peut près.

[i][right]I dont smile for happyness… yet i’m not broken.

I never cry.. [/right][/i]</div></td></table>

<div style="margin-left: 45px; margin-right: 45px; font-family: Georgia; font-size: 16px; text-transform: uppercase; letter-spacing: 4px; line-height: 5px; text-align: center; background-color: #181010;">[color=#A97E7E]... Mes Fréquentations ... [/color]</div><blockquote><blockquote>

▬ <a href="http://impero.superforum.fr/postes-vacants-f110/gryffindor-t170.htm#2865" class="esha">Sovannh Ivory Miller - Natalia Vodianova</a> - (Gryffindor)
[list][*] Sovannh est la sœur jumelle de la demoiselle.[/list]

▬ <a href="URL FICHE OU PV" class="esha">Siley Mike Kalahann - Avatar</a> - ( Pv en Construction )
[list][*] Ami d'enfance.[/list]

</blockquote></blockquote>


Dernière édition par Aileen H. Rowe le Mer 16 Juin - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 127
Date d'inscription : 09/12/2009


NASTY & CRAZY Admin'
S.O.S HTML/CSS.

Voir le profil de l'utilisateur http://impe-test.forumactif.biz
MessageSujet: Re: PV Muggles   Mer 16 Juin - 15:18

Josephine Atwood ft Piper Perabo
Âge: 20Ans
Sang: Moldu
Groupe: Muggle

Indépendante - Fière - Calme - Juste - Attentive - Bienveillante - Forte
... Ma petite Histoire ...



© Orsolyah
Josephine. Jolie petite blonde timide et discrète. Une enfant très sage, qui ne faisait pas de bruit et qu'on laissait dans un coin en attendant d'avoir un peu de temps à lui consacrer. Elle a été élevée dans la misère mais ne s'en est jamais plaint. Ces parents étaient très pauvres et passaient leur temps à travailler pour un salaire de misère. Elle, elle restait sagement à la maison avec sa grand mère. Elle était en quelque sorte la gardienne de cette pauvre vieille femme ayant perdu la tête. Autant le dire, Josephine n'a pas eu une enfance facile mais elle a encaissé sans rien dire et est devenu une jeune femme forte. Elle a l'habitude de souffrir et pour elle, Poudlard c'est juste un endroit moisis en plus dans son existence. La magie en plus bien sur. Elle ne se laisse pas facilement marcher sur les pieds et son passé l'a rendu plutôt garçon manqué. Le jour de son enlèvement, elle a lutté autant que possible mais malheureusement, toute sa force n'y a pas suffit. Depuis elle rase les murs et tente de se faire le plus discrète possible dans l'espoir d'échafauder un plan pour pouvoir un jour sortir d'ici et vivre enfin sa vie comme elle l'entend.

... Mes Fréquentations ...


James Cornwell - Jim Caviezel - (Professeur d'Astronomie.)
  • Il est un professeur de Poudlard. Un homme discret qui s'est pris d'affection pour Josephine. Elle demeure méfiante vis à vis de lui mais ne peut s'empêcher de sentir proche. Elle aime être près de lui et se sent rassurée par sa présence. Elle sait pertinemment qu'il ne pourra pas toujours l'aider et s'en veut parfois de le mettre en danger mais il semblerait qu'entre ces deux là soit entrain de naître une ambiguïté non loin de sentiments plus fort et ce malgré leur différence d'âge.
.


Code:
<div class="cadrepv"><img src="http://img7.hostingpics.net/pics/1252416.jpg" class="imgpv"><div class="titrepv">Josephine Atwood [i]ft[/i] [b]Piper Perabo [/b]</div> [b][u]Âge[/u][/b]:  20Ans
[b][u]Sang[/u][/b]: Moldu
[b][u]Groupe[/u][/b]: Muggle

[center]Indépendante - Fière - Calme - Juste - Attentive - Bienveillante - Forte[/center]
</div></div><div style="margin-left: 45px; margin-right: 45px; font-family: Georgia; font-size: 16px; text-transform: uppercase; letter-spacing: 4px; line-height: 5px; text-align: center; background-color: #181010;">[color=#A97E7E]... Ma petite Histoire ... [/color]</div>

<table align="center" style="width:80%; font-family:calibri; font-size:11px"><td style="padding-right:15px" Align="center"><img src="http://i27.tinypic.com/3486jw9.jpg" style="border:#604040 solid 5px; -moz-border-radius:8px;">
[size=9]©️ Orsolyah[/size]</td><td><div style="width:95%; height:350px; overflow:auto; padding:10px;"> Josephine. Jolie petite blonde timide et discrète. Une enfant très sage, qui ne faisait pas de bruit et qu'on laissait dans un coin en attendant d'avoir un peu de temps à lui consacrer. Elle a été élevée dans la misère mais ne s'en est jamais plaint. Ces parents étaient très pauvres et passaient leur temps à travailler pour un salaire de misère. Elle, elle restait sagement à la maison avec sa grand mère. Elle était en quelque sorte la gardienne de cette pauvre vieille femme ayant perdu la tête. Autant le dire, Josephine n'a pas eu une enfance facile mais elle a encaissé sans rien dire et est devenu une jeune femme forte. Elle a l'habitude de souffrir et pour elle, Poudlard c'est juste un endroit moisis en plus dans son existence. La magie en plus bien sur. Elle ne se laisse pas facilement marcher sur les pieds et son passé l'a rendu plutôt garçon manqué. Le jour de son enlèvement, elle a lutté autant que possible mais malheureusement, toute sa force n'y a pas suffit. Depuis elle rase les murs et tente de se faire le plus discrète possible dans l'espoir d'échafauder un plan pour pouvoir un jour sortir d'ici et vivre enfin sa vie comme elle l'entend. </div></td></table>

<div style="margin-left: 45px; margin-right: 45px; font-family: Georgia; font-size: 16px; text-transform: uppercase; letter-spacing: 4px; line-height: 5px; text-align: center; background-color: #181010;">[color=#A97E7E]... Mes Fréquentations ... [/color]</div><blockquote><blockquote>

▬ <a href="http://impero.superforum.fr/postes-vacants-f110/personnel-d-hogwarts-t168.htm#2858" class="esha">James Cornwell - Jim Caviezel</a> - (Professeur d'Astronomie.)
[list][*] Il est un professeur de Poudlard. Un homme discret qui s'est pris d'affection pour Josephine. Elle demeure méfiante vis à vis de lui mais ne peut s'empêcher de sentir proche. Elle aime être près de lui et se sent rassurée par sa présence. Elle sait pertinemment qu'il ne pourra pas toujours l'aider et s'en veut parfois de le mettre en danger mais il semblerait qu'entre ces deux là soit entrain de naître une ambiguïté non loin de sentiments plus fort et ce malgré leur différence d'âge. [/list]

</blockquote></blockquote>
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 127
Date d'inscription : 09/12/2009


NASTY & CRAZY Admin'
S.O.S HTML/CSS.

Voir le profil de l'utilisateur http://impe-test.forumactif.biz
MessageSujet: Re: PV Muggles   Mer 16 Juin - 15:30

Connor Letamm ft David Bonk
Âge: 17Ans
Sang: Moldu
Groupe: Muggle

Effrayé - Solitaire - Perdu
... Ma petite Histoire ...



© A[-]P
Connor est un garçon timide et extrêmement renfermé sur lui même. Il l'a toujours été mais c'est un trait de caractère qu'il a développé avec plus d'ampleur à son arrivée à Poudlard. Le monde de la magie, et la magie en elle même, l'effraie à la limite de le rendre fou. Enfant, il ne communiquait déjà pas beaucoup. Élevé par son père et sa belle mère, il était pourtant très bien entouré. Ces deux personnes comptent plus que tout pour lui et les savoir hors de portée, penser qu'il ne les reverra peut être jamais lui fait perdre tout espoir. Il a été kidnappé par des brutes de sorciers ce qui n'a pas aidé à arranger les choses bien évidement. Il ne comprend pas vraiment ce qu'il lui arrive. Cela va maintenant faire quelques semaines qu'il est arrivé mais il ne parle toujours pas. Il obéit aux ordres tel un pantin articulé par des fils qu'on manipulent et reste dans sa bulle. Rien ne semble pouvoir l'en faire sortir pour le moment.

... Mes Fréquentations ...


Connor ne connait personne pour la simple raison qu'il est prostré et ne parvient pas, ne veut pas s'ouvrir aux autres. Peu importe qu'ils soient Moldu ou non.



Code:
<div class="cadrepv"><img src="http://img7.hostingpics.net/pics/4374937.jpg" class="imgpv"><div class="titrepv">Connor Letamm [i]ft[/i] [b]David Bonk [/b]</div> [b][u]Âge[/u][/b]:  17Ans
[b][u]Sang[/u][/b]: Moldu
[b][u]Groupe[/u][/b]: Muggle

[center]Effrayé - Solitaire - Perdu[/center]
</div></div><div style="margin-left: 45px; margin-right: 45px; font-family: Georgia; font-size: 16px; text-transform: uppercase; letter-spacing: 4px; line-height: 5px; text-align: center; background-color: #181010;">[color=#A97E7E]... Ma petite Histoire ... [/color]</div>

<table align="center" style="width:80%; font-family:calibri; font-size:11px"><td style="padding-right:15px" Align="center"><img src="http://img7.hostingpics.net/pics/107708.jpg" style="border:#604040 solid 5px; -moz-border-radius:8px;">
[size=9]©️ A[-]P[/size]</td><td><div style="width:95%; height:350px; overflow:auto; padding:10px;"> Connor est un garçon timide et extrêmement renfermé sur lui même. Il l'a toujours été mais c'est un trait de caractère qu'il a développé avec plus d'ampleur à son arrivée à Poudlard. Le monde de la magie, et la magie en elle même, l'effraie à la limite de le rendre fou. Enfant, il ne communiquait déjà pas beaucoup. Élevé par son père et sa belle mère, il était pourtant très bien entouré. Ces deux personnes comptent plus que tout pour lui et les savoir hors de portée, penser qu'il ne les reverra peut être jamais lui fait perdre tout espoir. Il a été kidnappé par des brutes de sorciers ce qui n'a pas aidé à arranger les choses bien évidement. Il ne comprend pas vraiment ce qu'il lui arrive. Cela va maintenant faire quelques semaines qu'il est arrivé mais il ne parle toujours pas. Il obéit aux ordres tel un pantin articulé par des fils qu'on manipulent et reste dans sa bulle. Rien ne semble pouvoir l'en faire sortir pour le moment. </div></td></table>

<div style="margin-left: 45px; margin-right: 45px; font-family: Georgia; font-size: 16px; text-transform: uppercase; letter-spacing: 4px; line-height: 5px; text-align: center; background-color: #181010;">[color=#A97E7E]... Mes Fréquentations ... [/color]</div><blockquote><blockquote>

Connor ne connait personne pour la simple raison qu'il est prostré et ne parvient pas, ne veut pas s'ouvrir aux autres. Peu importe qu'ils soient Moldu ou non.


</blockquote></blockquote>
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 127
Date d'inscription : 09/12/2009


NASTY & CRAZY Admin'
S.O.S HTML/CSS.

Voir le profil de l'utilisateur http://impe-test.forumactif.biz
MessageSujet: Re: PV Muggles   Mer 16 Juin - 15:38

Dakota Emily Watterson ft Emma Roberts
Âge: 19Ans
Sang: Moldu
Groupe: Muggles

Perdue _ Torturée _ Tourmentée _ Désabusée _ Changeante _ Fragile _ Curieuse _ Amicale
... Ma petite Histoire ...



© A[-]P
« Je m’appelle Dakota Watterson, et jusque là, j’ai toujours cru n’être qu’une gosse comme les autres, avec les mêmes problèmes ou presque. Mais quelque chose cloche, évident mais éphémère, une fraction de réalité dans tout ce bordel. J’suis juste une ado qui sort avec ses amies, apprend en cours et cherche au plus possible à vivre une vie matérielle plutôt que de me pencher sur les véritables raisons qui me font froid dans le dos. Car je peux vous raconter toute ma vie, du fait que je n’apprécie pas tant que ça mes parents, que mon père fait des cachoteries à sa femme, comme les histoires avec sa belle secrétaire ou le fait qu’il soit un sorcier, je peux vous dire qu’elle est sûrement enceinte et que ça m’arrache sans arrêt des frissons sans savoir exactement pourquoi. Pourquoi ce mal être si bien rejeté ? Pourquoi ces cauchemars chaque nuit passée sans un instant de répit, cette attirance pour le sombre tendis que tout autour de moi il n’y a que jeunes femmes épanouies un peu trop égoïstes et matérialistes, c’est vrai, mais souriantes. Moi aussi je rit, sans arrêt. Mais quelque chose dérange toujours.

Quoi ? Cette vie n’est juste pas la mienne, ces parents ne sont pas les miens et la belle piscine qui scintille au soleil n’a rien à voir avec là où je devrais être. Je ne suis jamais réellement tombée dans cette vie là qui leur plait à tous. Tout est trop… faux. Les beaux sourires, les belles maisons, c’est pas chez moi c’est tout. Pourtant j’y suis depuis très jeunes, mais pas assez il faut croire.

Ils m’ont tous mentis, je le sais, tout ça n’est pas dans mes gènes. Et il n’y a aucunes photos de moi toute petites. La trace de ma vie ne démarre qu’à l’âge de mes huit ans.

J’étais où avant ? J’étais qui ? »


Elle était l’enfant d’une mère aimante et d’un père un peu singulier. Il allait toujours voir ses parents. Sa mère. Ne se voyait qu’à travers eux mais jamais cela n’avait déranger sa femme qui disait l’aimer tel qu’il était. Et puis, il lui avait donné une magnifique enfant, et mère, elle l’était dans l’âme depuis toute jeune. Mais elle ne voulu pas de l’enfant qui suivit. Tout simplement parce qu’elle n’était ni libre, ni heureuse à cet instant : juste terrorisée. En effet les parents de l’homme décédèrent dans un accident de voiture, et leur fils y perdit son identité. Complexe d’Oedipe poussé à son comble. Plus de mère, plus de stabilité. Alors il voulu tout retracer, son enfance, ses parents, sa sœur et son frère. Son père qui le battait tout petit, mais pas longtemps, ça s’était bien vite arrêter. Mais tout laisse des traces. Alors il enferma sa femme et sa fille et viola la mère pour retrouver un frère. Un petit garçon se trouva même balancé dans cette cave après quelques semaines.

Les voisins, ne voyant plus de signes de vie des deux femmes finirent par s’inquiéter. Cinq mois après la mort des grands parents de la petite. Lorsque la police arriva sur les lieux, elle y trouva un homme dans le salon, planté devant des émissions pour enfant et un verre à la main, perdu entre deux époques, et à la cave, trois silhouettes immobiles et livides. Deux enfants et une femme enceinte. Les deux premiers étaient tout justes vivants, toussotant doucement, malades comme des bêtes le seraient, les bras maigres et marqués des fers qui les avaient enchainés, mais vivants. Et la mère… morte, avec l’enfant qu’elle avait porté, ses membres abimés par quelques marques de dents.

Les enfants ne pleuraient plus.

Alors Dakota fut confiée à une autre famille. Une mère douce et attentionnée et un père plus effacé, mais c’était mieux que l’orphelinat dans lequel elle avait vécut quelques temps. Elle ne parla pas durant trois ans, comme partie dans un autre monde, meilleur que celui-ci, ce qui agaça fortement son père adoptif qui ne voulait que des forts autours de lui. Un bel hitlérien en puissance dans ses propos. Voilà pourquoi elle ne l’avait jamais apprécié. Et sa mère adoptive faisait comme si elle n’entendait rien. Il fut bien déçu quand elle devint une belle jeune femme sociale, gentille et amicale, pas la femme dure qu’il avait voulu. Et surtout, elle n’avait aucun pouvoirs. Malmenée comme elle l’avait été, elle aurait pu en former des biens plus forts que les autres enfants. Il fini par le lui dire, puis par le lui répéter. Et puis l’année de ses 19 ans, sa femme ne put rester à la maison pour une raison professionnelle. Il fallait l’emmener. Justement l’année ou il y aurait le plus de choses à faire. Elle resterait enfermée au château, dans une chambre et puis voilà. Elle ne trainerait pas dans ses pattes en tout cas. .

... Mes Fréquentations ...


//


Code:
<div class="cadrepv"><img src="http://img7.hostingpics.net/pics/356759.jpg" class="imgpv"><div class="titrepv">Dakota Emily Watterson [i]ft[/i] [b]Emma Roberts[/b]</div> [b][u]Âge[/u][/b]:  19Ans
[b][u]Sang[/u][/b]: Moldu
[b][u]Groupe[/u][/b]: Muggles

[center]Perdue _ Torturée _ Tourmentée _ Désabusée _ Changeante _ Fragile _ Curieuse _ Amicale [/center]
</div></div><div style="margin-left: 45px; margin-right: 45px; font-family: Georgia; font-size: 16px; text-transform: uppercase; letter-spacing: 4px; line-height: 5px; text-align: center; background-color: #181010;">[color=#A97E7E]... Ma petite Histoire ... [/color]</div>

<table align="center" style="width:80%; font-family:calibri; font-size:11px"><td style="padding-right:15px" Align="center"><img src="http://img7.hostingpics.net/pics/9143972.jpg" style="border:#604040 solid 5px; -moz-border-radius:8px;">
[size=9]©️ A[-]P[/size]</td><td><div style="width:95%; height:350px; overflow:auto; padding:10px;"> [i]« Je m’appelle Dakota Watterson, et jusque là, j’ai toujours cru n’être qu’une gosse comme les autres, avec les mêmes problèmes ou presque. Mais quelque chose cloche, évident mais éphémère, une fraction de réalité dans tout ce bordel. J’suis juste une ado qui sort avec ses amies, apprend en cours et cherche au plus possible à vivre une vie matérielle plutôt que de me pencher sur les véritables raisons qui me font froid dans le dos. Car je peux vous raconter toute ma vie, du fait que je n’apprécie pas tant que ça mes parents, que mon père fait des cachoteries à sa femme, comme les histoires avec sa belle secrétaire ou le fait qu’il soit un sorcier, je peux vous dire qu’elle est sûrement enceinte et que ça m’arrache sans arrêt des frissons sans savoir exactement pourquoi. Pourquoi ce mal être si bien rejeté ? Pourquoi ces cauchemars chaque nuit passée sans un instant de répit, cette attirance pour le sombre tendis que tout autour de moi il n’y a que jeunes femmes épanouies un peu trop égoïstes et matérialistes, c’est vrai, mais souriantes. Moi aussi je rit, sans arrêt. Mais quelque chose dérange toujours.

Quoi ? Cette vie n’est juste pas la mienne, ces parents ne sont pas les miens et la belle piscine qui scintille au soleil n’a rien à voir avec là où je devrais être. Je ne suis jamais réellement tombée dans cette vie là qui leur plait à tous. Tout est trop… faux. Les beaux sourires, les belles maisons, c’est pas chez moi c’est tout. Pourtant j’y suis depuis très jeunes, mais pas assez il faut croire.

Ils m’ont tous mentis, je le sais, tout ça n’est pas dans mes gènes. Et il n’y a aucunes photos de moi toute petites. La trace de ma vie ne démarre qu’à l’âge de mes huit ans.

J’étais où avant ? J’étais qui ? »[/i]

Elle était l’enfant d’une mère aimante et d’un père un peu singulier. Il allait toujours voir ses parents. Sa mère. Ne se voyait qu’à travers eux mais jamais cela n’avait déranger sa femme qui disait l’aimer tel qu’il était. Et puis, il lui avait donné une magnifique enfant, et mère, elle l’était dans l’âme depuis toute jeune. Mais elle ne voulu pas de l’enfant qui suivit. Tout simplement parce qu’elle n’était ni libre, ni heureuse à cet instant : juste terrorisée. En effet les parents de l’homme décédèrent dans un accident de voiture, et leur fils y perdit son identité. Complexe d’Oedipe poussé à son comble. Plus de mère, plus de stabilité. Alors il voulu tout retracer, son enfance, ses parents, sa sœur et son frère. Son père qui le battait tout petit, mais pas longtemps, ça s’était bien vite arrêter. Mais tout laisse des traces. Alors il enferma sa femme et sa fille et viola la mère pour retrouver un frère. Un petit garçon se trouva même balancé dans cette cave après quelques semaines.

Les voisins, ne voyant plus de signes de vie des deux femmes finirent par s’inquiéter. Cinq mois après la mort des grands parents de la petite. Lorsque la police arriva sur les lieux, elle y trouva un homme dans le salon, planté devant des émissions pour enfant et un verre à la main, perdu entre deux époques, et à la cave, trois silhouettes immobiles et livides. Deux enfants et une femme enceinte. Les deux premiers étaient tout justes vivants, toussotant doucement, malades comme des bêtes le seraient, les bras maigres et marqués des fers qui les avaient enchainés, mais vivants. Et la mère… morte, avec l’enfant qu’elle avait porté, ses membres abimés par quelques marques de dents.

Les enfants ne pleuraient plus.

Alors Dakota fut confiée à une autre famille. Une mère douce et attentionnée et un père plus effacé, mais c’était mieux que l’orphelinat dans lequel elle avait vécut quelques temps. Elle ne parla pas durant trois ans, comme partie dans un autre monde, meilleur que celui-ci, ce qui agaça fortement son père adoptif qui ne voulait que des forts autours de lui. Un bel hitlérien en puissance dans ses propos. Voilà pourquoi elle ne l’avait jamais apprécié. Et sa mère adoptive faisait comme si elle n’entendait rien. Il fut bien déçu quand elle devint une belle jeune femme sociale, gentille et amicale, pas la femme dure qu’il avait voulu. Et surtout, elle n’avait aucun pouvoirs. Malmenée comme elle l’avait été, elle aurait pu en former des biens plus forts que les autres enfants. Il fini par le lui dire, puis par le lui répéter. Et puis l’année de ses 19 ans, sa femme ne put rester à la maison pour une raison professionnelle. Il fallait l’emmener. Justement l’année ou il y aurait le plus de choses à faire. Elle resterait enfermée au château, dans une chambre et puis voilà. Elle ne trainerait pas dans ses pattes en tout cas. . </div></td></table>

<div style="margin-left: 45px; margin-right: 45px; font-family: Georgia; font-size: 16px; text-transform: uppercase; letter-spacing: 4px; line-height: 5px; text-align: center; background-color: #181010;">[color=#A97E7E]... Mes Fréquentations ... [/color]</div><blockquote><blockquote>

//

</blockquote></blockquote>
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: PV Muggles   

Revenir en haut Aller en bas
 
PV Muggles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CATHARSIS | A tale of muggles and wizards

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum test :: ─ Votre 1ère catégorie ─ :: Le Stade de Quidditch. :: ─ Tour du directeur.-
Sauter vers: